Energie, Sénat: faciliter l'autoconsommation, même fiscale

En conclusion de la consultation à laquelle entreprises, associations et particuliers ont répondu, la commission de l'industrie lance un appel au gouvernement

Promouvoir et faciliter le développement de l'autoconsommation des énergies renouvelables en fournissant un mécanisme de récompense sur l'autoconsommation, en stabilisant et en renforçant les mesures prévoyant le super amortissement et les déductions fiscales pour les mesures de réaménagement énergétique et pour l'achat d'installations productrices d'énergie provenant de sources renouvelables. C’est en résumé l’indication faite par le Comité de l’industrie du Sénat à la fin de la consultation publique à la lumière de la directive européenne sur la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables.
La directive prévoit, au cours des 12 prochaines années, une part de 32% de la production "verte" dans tous les États membres de l'Union, ainsi que la réduction du coût de l'électricité et le droit à l'autoproduction, à l'autoconsommation et au stockage d'énergie. À la fin de l'année 2016, en Italie, la production annuelle nette d'énergie produite par des centrales de production décentralisées (GD) renouvelables et consommées localement s'élevait à 4,2 TWh3. Sur la base des nouveaux objectifs européens pour 2030, cette production doit être au moins quintuple. La Commission de l’industrie du Sénat a lancé une consultation publique visant à recueillir des informations et des évaluations auprès des parties intéressées. Les réponses valables étaient 275: 188 émanant de citoyens et 87 d’intervenants (dont 48 entreprises privées et 27 associations professionnelles). Au terme de la consultation, la commission souligne qu '"il est nécessaire de créer les conditions permettant aux consommateurs de l'énergie, même sous forme collective, peut générer et accumuler de l'énergie pour sa consommation, dans un contexte dans lequel les consommateurs et les producteurs d'énergie provenant de sources renouvelables contribuent à la stabilité et à la sécurité du réseau électrique national. contribuer à soutenir de manière décisive ce processus en analysant les aspects critiques de nature législative, réglementaire et réglementaire encore présents dans le cadre réglementaire en vigueur régissant l'autoproduction et l'autoconsommation d'énergie, tant dans le secteur manufacturier que dans le secteur tertiaire, ainsi que dans le secteur résidentiel, pour surmonter ces problèmes et soutenir leur croissance réelle et leur développement ordonné " Dans conclusioe » .affinche » Italie est le protagoniste au niveau industriel une transformation profonde du système national d'électricité doit commencer sans délai, à partir d'une prémisse obsolète de la production d'électricité centralisée. »

Silvano Bonini

"Bazzica" le Palazzo presque depuis le début de sa carrière professionnelle. Diplômé en sciences politiques, journaliste parlementaire, il a débuté chez "Momento sera" en tant que journaliste pour "nera", puis est passé à la chronique "blanche" et, après les nouvelles locales de Turin et les "intérieurs" dans "Paese sera", il est est arrivé à l'agence politique-économique-parlementaire "Dire" qui s'occupe de l'économie, suit continuellement la Chambre, le Sénat et le Palazzo Chigi et devient rédacteur en chef. Il a également travaillé à Rai, au Gr3, a collaboré avec "Repubblica" et avec de nombreux magazines spécialisés.

Vous pourriez aussi aimer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *